Si votre intérieur ressemble à ça :


                      
vous souffrez peut-être du syndrome de Diogène...


Le syndrome de Diogène est un trouble du comportement conduisant à des conditions de vie insalubres.
(Wikipédia)
   
 A


Ca commence par l'accumulation d'objets hétéroclites, (syllogomanie) le Diogène aime stocker, entasser, collectionner, accumuler des volumes grandissants et démesurés : 
- des vieilles revues, des courriers, des publicités : "je n'ai pas encore tout lu", "il faut que je classe", "je veux découper les recettes", "je dois faire les mots croisés"...
- des objets cassés, inutiles, hors d'usage : "il faut que je les répare"...
- des vêtements usés, démodés, dépareillés : "je vais les raccomoder","ça peut faire des chiffons" "je vais les reprendre à la taille", "je vais le rapiécer", "je cherche un haut pour aller avec"...
- de la nourriture... "c'était une promotion", "je vais en faire des compotes", "la date limite est dépassée mais ils sont encore bons", "y'a seulement un côté abîmé"...

 Le Diogène ne jette rien, refuse toute aide, défend son trésor contre toute proposition de rangement, sous des prétextes divers : "ça peut servir", "je vais m'y mettre", "c'est pour le tri sélectif", "je m'en sors très bien tout seul", "je n'ai besoin de personne", "c'est mes affaires"... Il peut aller jusqu'à consommer des produits périmés pour ne pas gâcher.
P1160156
Le rangement devient vite impossible et le ménage aussi, mais le Diogène refuse la réalité en persistant qu'il va arriver tout seul à s'en sortir...Il refuse toute aide prenant ça comme une agression intrusive, et sa réaction peut être violente ou exacerbée.


Des problèmes d'hygiène se cumulent avec le problème de place :
- pullulement d'insectes (puces, blattes, mouches, papillons...) ou de rongeurs (rats)...
- apparition de moisissures
- apparition d'odeurs nauséabondes

Certains diogènes collectionnent aussi les animaux, et parfois leurs excréments, parfois même les animaux morts (chats, rats...)
P1160157
L'espace vital est occupé par les entassements d'objets (la baignoire, le lit, la table), empêchant les actes quotidiens d'une vie normale,(dormir, se laver, manger, cuire...) mais le Diogène est dans le déni de la réalité. Il peut se resserrer dans un tout petit coin d'une grande maison envahie par les ordures, ou choisir d'aller dormir dans sa voiture si il n'a plus la place chez lui... (certains sont morts de froid, en hiver)

Certains Diogènes ne se lavent plus, et n'ont pas honte de l'odeur qu'ils véhiculent...

Economiser tourne à l'obsession, car le diogène se croit parfois dans une situation d'extrême pauvreté, alors que son compte en banque est parfois bien garni.
                                           
La peur de manquer est sans doute à l'origine de bien des situations dramatiques.



L'angoisse du temps qui passe aussi : fixation sur le passé, refus de l'évolution, refus d'accepter son âge... (le diogène s'habille comme un enfant, les femmes gardent leurs cheveux longs de petite fille, les objets du passé prennent un caractère "sacré", tout ce qui est moderne est critiqué et refusé d'emblée).
   
 P1160165

Le diogène est pratiquement toujours seul. Deux fois sur trois le diogène est une femme. Les cas de syndrome en couple sont rares. Le syndrome touche davantage les personnes âgées, mais aussi des plus jeunes...

Le syndrome contribue aussi à l'isolement social. Le diogène se pense incompris et rejeté, persuadé qu'il a raison dans ses choix et que c'est "les autres" qui ont tort. Certains diogènes ne sortent plus de chez eux...

Le syndrome commence souvent après un choc émotionnel comme le décès d'un proche, ou  bien trouve ses racines dans l'enfance ( souvenir de périodes de rationnement).
L'attachement irrationnel aux objets est peut-être la réaction à une peur exacerbée de la mort ? L'entassement est le moyen choisi pour se rassurer, se persuader de la présence du monde des vivants (je possède donc je suis)... 
     


Aucune statistique valable ne permet de mesurer l'étendue du phénomène psychique, car les diogènes sont très discrets.

Aucun traitement efficace n'existe, et les mesures autoritaires sont parfois fatales aux malades (dépressions, suicides ou morts naturelles rapides). 

Le syndrome provient peut-être d'un défaut de fonctionnement des lobes frontaux...
Mais ce n'est qu'une supposition, qui ne débouche sur aucune solution dans l'état  actuel des connaissances sur le fonctionnement du cerveau humain.

Connaissez-vous des diogènes dans votre entourage ?

DJU770
P1160166     P1160170
Certaines photos présentes sur ce blog ont été glanées sur Google image.
Demander les autorisations d'utilisation me semble lourd, compliqué, lent et donc impossible.
Les propriétaires de ces photos peuvent me demander leur retrait par mail ou l'ajout d'un lien à :
denisjouandan@orange.fr .
Merci aux autres personnes m'ayant fourni des photos relatives au sujet traité. (je ne donnerai pas de noms pour respecter l'anonymat).
Merci de votre compréhension.





 
Découvrez la playlist MANEGE avec Henri Garella
Par dju770 - Publié dans : L'ÊTRE HUMAIN
Ecrire un commentaire - Voir les 57 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés